Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Enseignant agri Formation Le droit à la formation

Le droit à la formation

La formation professionnelle tout au long de la vie constitue une obligation nationale. (LOI n°2009-1437 du 24 novembre 2009 - art. 1)

La formation dans l’enseignement agricole privé

Les deux organismes de formation
Il existe deux instituts de formation propres aux établissements agricoles privés : l’IFEAP pour le CNEAP  (à Angers) et le centre de formation de l’UNREP (à Paris).

Tous deux proposent :

  • des formations de perfectionnement dans les disciplines
  • une formation initiale pour les préparations aux concours
  • un parcours de qualification post-concours
  • des formations de requalification permettant d’accéder à un diplôme supérieur
  • des formations pour accompagner les réformes
  • des formations d’appui établissement

Dans chaque établissement, vous devez disposer des catalogues pour ces types de formation. En fin d’année scolaire, inscrivez-vous sur le plan de formation auprès du chef d’établissement.

En tant que nouveaux enseignants, l’IFEAP et l’UNREP vous proposent des formations spécifiques destinées aux enseignants débutants (Cf. les catalogues de formation).

Par ailleurs, n’hésitez pas à faire remonter vos besoins en formation auprès de l’IFEAP ou de l’UNREP par l’intermédiaire des formateurs ou de leur site Internet.

 La prise en charge

  • En droit public : Le Ministère verse une subvention aux organismes de formation qui prennent en charge les frais pédagogiques, les frais de déplacement et d’hébergement étant à la charge de l’établissement sauf pour les formations qualifiantes où le Ministère participe aux frais de déplacement
  • En droit privé : Vous pouvez effectuer des formations dans le cadre de l’IFEAP mais la prise en charge sera assurée par l’OPCALIA, sur le budget de formation des personnels de droit privé. Pour l’UNREP, le même dispositif existe.

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Il permet aux agents de suivre, par exemple, une formation  de requalification tout en conservant à peu près 80% de leur salaire. Un certain nombre de CIF est attribué chaque année, après étude du dossier par la CCM, pour les enseignants de droit public. En droit public, il faut justifier de 3 ans d’ancienneté pour demander un CIF. En droit privé, un an d’ancienneté suffit.

Le Snec-CFTC vous représente à l’IFEAP et à l’OPCALIA.
Pour toute question, n’hésitez pas à contacter vos représentants.