Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités PPCR : Le Snec-CFTC au Ministère
Navigation

PPCR : Le Snec-CFTC au Ministère

Les grilles de salaire des agents des 3 fonctions publiques seront revalorisées et les modalités d’avancement et d’évaluation redéfinies.

Conformément à l’accord sur « la modernisation des parcours professionnels, des carrières et rémunérations » (PPCR), signé par la CFTC en septembre 2015, les grilles de salaire des agents des 3 fonctions publiques seront revalorisées et les modalités d’avancement et d’évaluation redéfinies. Le Snec-CFTC a été reçu au ministère de l’Education nationale pour la transposition de la mesure aux maîtres de l’enseignement privé sous contrat. 


Le PPCR présenté par la Ministre de l’Education nationale (ICI) a pour objectifs « la revalorisation des enseignants et la volonté de revoir la construction de la carrière enseignante tout en valorisant mieux la valeur professionnelle. »
Actuellement, le déroulement de carrière se fait le plus généralement en 2 grades (échelle normale et hors classe avec un avancement à 3 vitesses) et le salaire moyen des enseignants est inférieur au salaire moyen des enseignants des pays de l’OCDE.

Le PPCR doit permettre de :

  • Revaloriser les salaires et donner des perspectives d’évolution de carrière.
  • Donner priorité à l’évaluation formative.
  • Déconnecter l’avancement de l’inspection.

A cette fin il est prévu :

  • de nouveaux indices à compter de janvier 2017 (avec effet financier en septembre 2017) puis 2019.
  • un avancement à l’ancienneté pour tous -y compris à l’échelle de la hors classe- sur  un rythme intermédiaire entre le choix et le grand choix, sauf pour le passage aux 6e et 8e échelons (avancement différencié après évaluation qui fera gagner 1 an à 30% des maîtres).
  • la suppression des appréciations notées pour les maîtres.
  • 4 rendez-vous carrière :
  • le premier après 7 ans de carrière (6e échelon)
  • le second après 13 ans de carrière (8e échelon)
  • le 3e pour le passage à la hors-classe (à partir du 9e et non plus du 7e échelon)
  • le 4ème pour le passage à la classe exceptionnelle.

Le projet de grille correspond à l’accord signé par la CFTC en septembre 2015 et répond à plusieurs demandes du Snec-CFTC notamment celles qui  portent sur la revalorisation et l’avancement des maîtres. Les documents publiés soulèvent néanmoins quelques observations et interrogations dans leurs transpositions aux maîtres de l’enseignement privé sous contrat : modalités d’évaluation, critères d’accès à la classe exceptionnelle, dispositifs de reconversions, grilles de rémunération des maîtres auxiliaires, instituteurs, AECE…
Le Snec-CFTC ne pourra se contenter d’un effet d’annonce sans suivi d’effet réel pour tous.