Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités NAO Enseignement Catholique – juin 2014
Navigation

NAO Enseignement Catholique – juin 2014

Le Snec-CFTC quitte la table des négociations lors de la 2ème journée !

Le mercredi 11 juin 2014, deuxième journée de négociation annuelle obligatoire, la délégation du Snec-CFTC a quitté la table des négociations en raison du refus du collège employeur d’ouvrir le dialogue sur la prise en compte de l’ancienneté dans la carrière des personnels de droit privé.

En effet, depuis la nouvelle classification des personnels non-enseignants des établissements de l’enseignement privé (septembre 2010), il est de notoriété pour tous que l’ancienneté n’a pas été prise en compte à sa juste valeur.

Le collège employeur (FNOGEC et organisations professionnelles de chefs d’établissements), sans remettre en cause le bien-fondé de cette demande en NAO, refuse d’ouvrir les discussions sur ce sujet tant que le contexte juridique autour de la dénonciation de la convention collective de 2004 ne sera pas assaini,  en prenant prétexte qu’une organisation syndicale a déposé un recours en justice sur la procédure de dénonciation

Le Snec-CFTC ne peut pas cautionner cette prise en otage de 86 000 salariés  qui les prive, depuis 4 ans déjà et pour une durée indéterminée encore à ce jour, d’une juste et équitable rémunération alors même que près de 40% des salariés de la branche sont rémunérés au salaire plancher brut mensuel de 1483€ pour un temps plein. Le Snec-CFTC ne peut pas en outre accepter l’augmentation, proposée par le collège employeur, de 0.7% du point soit 12 centimes d’euros alors que l’inflation était de 0.9% au seul titre de l’année 2013.

Inflation selon l’INSEE :

Augmentation de la valeur du point PSAEE :

2010 : 1.5% ;

2011 : 2,1% ;

2012 : 2%.

2010 : 1% ;

2011 : 0.9% ;

2012 : 0.6%

 

 

 

 

 

 

 

 

Le minimum aurait été d’au moins rattraper l’inflation et de ne pas dégrader d’avantage encore le pouvoir d’achat (- 3.3% depuis 2010)

Malheureusement depuis 4 ans aucun accord de NAO n’a été signé et l’on peut s’interroger sur la doctrine sociale de l’Eglise quand des Institutions de l’Enseignement Catholique affirment  « mettre la personne au centre du projet ». Le Snec-CFTC en appelle au bon sens et au respect des valeurs.

 

Déclaration et propositions du Snec-CFTC lors de la 1ière séance de négociation