Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Le Snec-CFTC est reçu au cabinet du Ministre
Navigation

Le Snec-CFTC est reçu au cabinet du Ministre

Le 25 Octobre 2017, auditionné au MEN, le syndicat a exprimé clairement son engagement et l’urgence d’ouvrir une négociation sur le statut du maître délégué.

Enseigner dans l’enseignement privé est depuis toujours le fait d’un choix de valeurs et éthique, souvent motivé par l’attachement à la liberté d’enseigner.

Affirmer le droit de choisir son établissement s’accompagne aussi d’autres revendications portées aussi depuis toujours : mêmes conditions de travail, mêmes rémunérations nettes et des retraites équivalentes à celles de nos collègues fonctionnaires.


Sur ces plans, le Snec-CFTC continue à se battre.

En 2015-2016,  position claire contre le passage à l'Ircantec.

En 2013, opposition  au coup de rabot sur le régime additionnel de retraite exprimée jusqu’au Conseil d’état.

En 2012, demande d’abandonner du temps de face-à-face pédagogique comme temps de travail de référence.

Opposition aux tentatives d’annualisation du temps de travail, annualisation devant impérativement  être clairement cadrée et  ne pouvant se concevoir autrement que gagnant-gagnant

Signataire  des accords sur l'emploi permettant  aux maîtres de ne pas être soumis à la seule condition d'ancienneté pour changer d'établissement et leur reconnaît un classement bonifié s'ils souhaitent faire valoir leur situation familiale ou médicale (dans le respect du secret médical).

Demande que les impératifs familiaux et médicaux soient pris en compte lors de l’étude du mouvement des maîtres en CCMA/CCMD/CCMI


Adhérant à une confédération, le syndicat à ce titre est aussi désigné participer à certaines des négociations.


Le Snec-CFTC demande à ce que les quelques 140 000 maîtres de l'enseignement privé puissent négocier sur ces points en participant aux réunions de négociation de la fonction publique.

Demande renouvelée de la création d’une commission consultative ministérielle où seraient étudiées les promotions sur listes d'aptitude ministérielles.

Demande que les CCMA/CCMD/CCMI soient consultées concernant les refus de validation, les prolongations et renouvellements de stage. C'est aussi cela la parité avec l'enseignement public !

Demande renouvelée  que les maîtres du privé puissent effectivement bénéficier de l'intégralité du contingent de promotions à la classe exceptionnelle par la prise en compte de missions y ouvrant éligibilité.

Demande de la création d’un tour extérieur des PLP,  au nom de l’égalité de traitement,

Demande de l'ouverture d'une agrégation en documentation et la mise en place d'un corps d'inspecteurs en documentation issus des professeurs documentalistes.

Demande,  pour les maîtres issus de l'enseignement agricole, de la mise en œuvre d’une procédure de type validation des acquis de l’expérience permettant aux maîtres auparavant contractuels dans l’enseignement agricole qui ont perdu leur contrat en passant à l'Education nationale de bénéficier d’un contrat avec l'Education nationale, avec reprise de l’ancienneté.

Demande de mesures de déprécarisation efficaces et des salaires décents pour les maîtres délégués ainsi que l'organisation d'un mouvement de l'emploi pour les maîtres délégués en CDI.

Demande la mise en place effective d’une médecine préventive du travail pour tous les maîtres, la mise en œuvre de dispositifs d’adaptation du poste de travail et de suivi pour tous les maîtres en situation de handicap, le rétablissement des congés de mobilité et l’ouverture de possibilités de reconversion (y compris sur des emplois relevant de la fonction publique) ou d’allègement de service tout particulièrement pour les maîtres en souffrance ou en fin de carrière.

Demande d’un vrai statut pour les AESH, avec droit à la formation.


C'est avec toutes ces demandes que le Snec-CFTC a été reçu au cabinet du ministère de l'Education nationale le 25 octobre 2017. Il y a exprimé l'urgence d'ouvrir une négociation sur le statut du maître délégué.


Toujours et encore, le Snec-CFTC défend vos emplois, vos droits, vos conditions de travail, votre pouvoir d'achat, vos retraites. Le 10 octobre, elle s'est mobilisée pour votre pouvoir d'achat et la situation des maîtres délégués : vidéo sur notre page Facebook


Continuez à participer à notre opération - 12e mois pour protester contre la baisse du pouvoir d'achatensemble-voyons-loin.fr.


Nota : lettre n°5 TIC-OS