Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Heures supp. et régression salariale !!
Navigation

Heures supp. et régression salariale !!

Un décret supprime la "prime spéciale HSA" de l’enseignement secondaire.

En 2008, le décret 2008-927 avait instauré une prime de 500 € bruts/an pour les enseignants effectuant au moins 3 HSA dans l’enseignement secondaire.

Le décret 2016-1174 du 30 août 2016 vient d’abroger ce décret. Il s’applique dès le 1er septembre 2016. A deux jours de la rentrée scolaire, cette annonce traduit le mépris dans lequel le gouvernement tient les enseignants. Ce qui est promis d’une main, est repris de l’autre !

Pour mémoire, deux autres dispositions favorables avaient déjà été supprimées antérieurement :

  • La bonification d’un an lors du reclassement des lauréats des concours
  • La prime d’entrée dans le métier d’un montant   de 1 500 € bruts lors de l’obtention du CAFEP (si plus de 3 mois de suppléance avant le succès au concours), du CAER ou d’un Recrutement Réservé.

Le Snec-CFTC a toujours considéré qu’une véritable revalorisation salariale ne saurait constituer en primes –qui plus est ponctuelles- ou quelconque variante d’un «travailler plus pour gagner plus ».

Outre le fait que l’annonce de la suppression de la prime intervient le jour de la pré-rentrée, une fois que l’organisation pédagogique de l’établissement est arrêtée, le Snec-CFTC dénonce le fait que la suppression de la prime n’est nullement compensée par le dégel du point d’indice ni par les mesures du plan de revalorisation des carrières  qui paraissent désormais comme de la poudre aux yeux.

Le Snec-CFTC s’interroge sur le motif d’une telle décision qui ne peut conduire qu’à recourir à recruter des délégués auxiliaires (qui représentent déjà 20% des enseignants) et à précariser la profession.

Force est de constater qu’une fois de plus, la logique budgétaire l’emporte sur la priorité pédagogique.