Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Enseigner en premier degré
Navigation

Enseigner en premier degré

Ne doit pas rimer avec inégalité et atteinte aux libertés !

Les maîtres du premier degré de l’enseignement privé cumulent les injustices au regard de leurs homologues du second degré. Temps d’enseignement supérieur pour un salaire moyen inférieur, droit à retraite amputé, indemnité de suivi des élèves divisée par trois, services de suppléances en premier degré rémunérés au Smic et non repris lors du reclassement, frais de déplacement des suppléants non pris en charge, accès à la hors classe limité…

Trop, c’est trop !

Le Snec CFTC demande que les enseignants du 1er degré soient traités comme les enseignants du second degré. Les maîtres exerçant dans l’enseignement  privé en premier degré ne sont pas des sous-maîtres ! Ils doivent disposer des mêmes droits et bénéficier de la même reconnaissance financière que leurs homologues du 2nd degré.

 

Le Snec-CFTC exige :

  • Un salaire moyen égal à celui des maîtres du second degré :
    • l’augmentation de l’indemnité de suivi des élèves d’un montant équivalent à celle des maîtres du second degré ;
    • l’augmentation des contingents d’accès à la hors classe ;
    • une compensation financière pour :
      • les cours multiples
      • les classes surchargées
      • l’enseignement en zone prioritaire.
  • La possibilité de partir en retraite en cours d’année scolaire
  • La prise en compte de tous les services d’enseignement lors du reclassement
  • Le passage en catégorie A des suppléants du 1er degré
  • La prise en charge des frais de transport des suppléants du 1er degré

 

Entre le 27 novembre et la 4 décembre 2014

Je vote CFTC Enseignement privé

Deux scrutins importants, indissociables

  • CCMMEP
  • CCMA (2nd degré) ou CCMI-CCMD (1er degré)