Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Actualités Augmentation scandaleuse de l'indemnité des recteurs
Navigation

Augmentation scandaleuse de l'indemnité des recteurs

Les périodes de vacances semblent propices aux mauvais coups ou à des décisions douteuses, nos gouvernants semblant croire que notre attention diminue :

en pleine trêve des confiseurs un arrêté publié au JO du 28 décembre 2014 a augmenté le montant annuel de référence de la part fonctionnelle de l’indemnité de responsabilité des recteurs créée en novembre 2010.

Son montant est passé de 15 200 € à 25 620 €. Une revalorisation de 68,55 % en 4 ans, alors que dans le même temps le pouvoir d’achat du salaire indiciaire brut des enseignants a baissé de 5 % faute de revalorisation du point de la fonction publique.

Au moment où tous les citoyens doivent faire des efforts importants, au moment où les fonctionnaires en général et les maîtres de l’enseignement privé en particulier sont invités à se serrer toujours plus la ceinture, c’est un message bien méprisant qui leur a été adressé. D’autant plus que cette prime (elle s’ajoute au salaire) est pour partie liée à l’atteinte d’objectifs qui sont d’abord des économies réalisées sur les enseignants. La logique est donc de redistribuer une partie des économies faite sur les enseignants vers les recteurs qui permettent de les réaliser.

Le gouvernement a donc inventé l’austérité sélective au détriment des moins rémunérés et s’est fait siens ces vers de La Fontaine (Les Animaux malades de la peste) : « Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce, est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur en les croquant beaucoup d'honneur. »